Communiqué de Presse

Fédération Internationale de Football Association

FIFA Strasse 20, P.O Box 8044 Zurich, Switzerland, +41 (0) 43 222 7777

Un nouveau cap pour l’analyse des performances

  • Des spécialistes de la FIFA analysent des données en temps réel à l’occasion de la Coupe arabe de la FIFA 2021™

  • Ces analyses fournissent de précieuses données, de nouveaux indicateurs et des informations inédites

  • Le nouvel outil FIFA Football Language vise à favoriser le développement technique à travers le monde

  • Une approche similaire est envisagée pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™

À l’occasion de la Coupe arabe de la FIFA 2021™, une équipe d’experts analyse les moindres faits et gestes de tous les joueurs présents sur le terrain. Cette initiative inédite permet de collecter de toutes nouvelles informations sur les performances et s’inscrit pleinement dans l’objectif de la FIFA, qui souhaite accroître la compétitivité par le biais des nouvelles technologies. Ces analystes s’appuient sur FIFA Football Language. Lancé le 1er décembre après plus de deux ans de gestation, cet outil offre aux entraîneurs et aux joueurs du monde entier une ressource ouverte qui favorise l’uniformisation des compétences techniques ainsi que le développement de tous les aspects du football. Cette technologie sera également utilisée lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™ afin d’étudier les tendances au plus haut niveau. Pour chaque match de la Coupe arabe de la FIFA 2021™, un membre de l’équipe d’analystes, basée à Newport, au Pays de Galles, est chargé de surveiller un joueur, de le suivre et de coder ses performances individuelles. Il s’agit notamment de relever ses mouvements avec ou sans le ballon, de déterminer le nombre de percées dans la défense ou encore d’évaluer le pressing sur l’adversaire. Cette analyse intensive génère plus de 15 000 points de données par match, fournissant aux analystes, aux entraîneurs, aux joueurs, aux médias et aux supporters des informations inédites grâce auxquelles ils pourront mieux appréhender les rencontres et profiter pleinement du spectacle.

Ce travail fait écho à la vision d’Arsène Wenger, Directeur du Développement du football mondial de la FIFA, qui souhaite tirer parti d’observations techniques et de données footballistiques dans le but d’améliorer et de développer la compréhension du football, et d’optimiser l’expérience des fans. La FIFA souhaite fournir aux responsables techniques, aux entraîneurs et aux analystes du monde entier les meilleures informations afin de les aider à développer leurs talents. Mais dans un premier temps, il est indispensable d’évaluer la situation actuelle, sur le terrain comme en dehors. "Grâce à FIFA Football Language, nous pouvons tirer des enseignements et mieux comprendre ce qui se passe sur le terrain", déclare Arsène Wenger. Des conclusions, des mesures à mettre en œuvre, des recommandations et des données seront ensuite fournies aux experts techniques par le biais de divers programmes ou plateformes, comme le nouveau Centre de formation de la FIFA, une académie de football en ligne. Secondée par un groupe sur place à Doha, l’équipe de Newport est dirigée par Chris Loxston, responsable de projet de la section d’analyse et de renseignement sur les performances de la FIFA. Elle compte 50 experts, des ingénieurs et scientifiques de données ainsi que des analystes de performances. "Une équipe de 25 analystes travaille sur chaque match. Ainsi, chaque joueur est examiné par une personne dédiée tout au long de la rencontre", explique Loxston.

"Nous pouvons ainsi analyser précisément et concrètement les actions d’un joueur. En règle générale, les données footballistiques concernent les actions menées balle au pied. Ici, nous pouvons également nous intéresser aux phases de jeu sans ballon", ajoute-t-il. "Tandis qu’un ensemble de données moyen pour un match compte entre 2 000 et 2 500 événements, nous recueillons plus de 15 000 points de données." L’ancien sélectionneur de l’Angleterre Steve McClaren fait également partie de l’équipe de Newport en tant qu’expert technique de la FIFA. Précurseur de l’utilisation des données dans le cadre de ses fonctions d’entraîneur adjoint à Manchester United, McClaren se montre très enthousiaste quant aux nombreuses possibilités qu’offrent ces informations pour les entraîneurs, les joueurs et les supporters. Par ailleurs, l’Anglais y voit une opportunité de dynamiser la compétitivité à l’échelle internationale. "Les sélections mineures n’auront sans doute pas accès à ces précieuses informations, qui pourraient leur offrir un véritable atout", affirme McClaren. "Cette initiative traduit l’objectif de la FIFA, qui consiste à favoriser la compétitivité des compétitions mondiales. En mettant ces informations à disposition des petites nations et en les aidant à développer leurs équipes, nous comblerons les écarts avec les plus grosses écuries. C’est ce que souhaite la FIFA", poursuit-il. Après chaque rencontre de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™, la FIFA fournira des points de données clés aux 32 équipes participantes et utilisera des indicateurs pertinents afin d’éclairer les téléspectateurs durant les matches. En outre, des recommandations, des ressources et des informations seront mises à disposition des experts techniques, des entraîneurs et des joueurs dans le tout nouveau Centre de formation de la FIFA. La FIFA veut faire de Football Language un véritable modèle pour l’analyse du football à l’avenir.